Brèves statistiques voitures et motos européennes 🇫🇷

08/27/2021 14:31:00

Le potentiel des voitures « debout autour » est immédiatement évident pour chaque concitoyen et tout le monde a entendu quelque part qu’une voiture est « inutilisée » en moyenne 23 heures par jour.

C’est faux.

Chaque Battery Electric Vehicle (BEV) est une Battery Electric Storage System integrated (BESSI) efficace et locale au sein de l’extension finale de la transition énergétique1.

Beaucoup de gens ignorent (malheureusement aussi) que peut-être dans 20 ans il n’y aura plus de vélos et que tous les vélos deviendront des «Pedelecs» ou des «E-Bikes» ou des «S-Pedelecs»2.

Il est négligent de négliger cela au stade de la planification.

Car si l’on compare le nombre 2019 de motos motorisées à celui des voitures en Europe et que l’on met le nombre absolu dans une séquence, on remarque qu’en moyenne 3 à 20 % des véhicules motorisés sont déjà aujourd’hui sur des deux-roues – motorisées.

Tableau: Flotte européenne de véhicule 2019
Moto Voiture Voiture/Moto
     8.720.733      47.715.977      5,5
6.220.950 44.528.605 7,2
5.393.239 39.545.232 7,3
2.852.800 38.215.000 13,4
1.696.972 35.168.259 20,7
1.583.491 25.008.216 15,8
1.265.142 24.360.166 19,3
1.132.085 12.503.049 11,0
940.611 8.938.572 9,5
847.355 6.901.236 8,1
663.769 5.989.538 9,0
648.165 5.813.771 9,0
616.075 5.247.295 8,5
386.234 5.205.000 13,5
355.972 5.039.548 14,2
199.227 4.887.904 24,5
193.201 4.572.188 23,7
176.070 3.809.670 21,6
157.359 2.768.990 17,6
140.459 2.720.307 19,4
136.440 2.650.225 19,4
130.935 2.391.355 18,3
55.898 2.172.098 38,9
54.538 1.728.911 31,7
45.267 1.264.084 27,9
40.198 1.245.012 31,0
39.764 794.926 20,0
30.636 656.875 21,4
27.329 426.324 15,6

Étant donné que la technologie est bon marché et que les avantages sont élevés, on peut et doit également s’attendre à une électrification complète. Depuis 2020, il y a eu plus de 79,1 millions de vélos en Allemagne3, dont d’ici 2020 une part de marché de 50 % avec électrification (3,5 millions d’unités en Allemagne). En 2035, les deux-roues auront une nouvelle tâche : Des produits tendance et sportifs aux dispositifs de stockage d'Énergie renouvelable variable, réparables et maintenables écologiquement sur deux roues.

Si la tendance aux batteries plus grosses se poursuivait, les vélos électriques avec et sans remorque pourront faire au moins trois choses :

  • Des trajets courts avec des autonomies journalières de 300 km
  • Vitesses de déplacement de 45 km/h
  • La mémoire du vélo électrique est suffisante pour stocker l’azimut du soleil pour déplacer le soleil de midi aux heures du matin et du soir

Les chiffres montrent que la politique et les associations négligent criminellement le potentiel !

La police et les piétons et promeneurs forestiers en particulier doivent faire face à cette mauvaise planification.

L’auteur lui-même a suggéré à plusieurs reprises d’intégrer des systèmes de navigation certifiés « cyberguerre » dans cette classe. Ainsi, deux tendances pourraient être combinées :

  • Au sein de l’IoT, le stockage des vélos électriques serait adressable dans le réseau
  • Limitation de vitesse automatique sur les chemins forestiers
  • Contrôle automatique du permis de conduire
  • en option : un véhicule peut fonctionner à trois titre d’un permis de conduire ou à quatre vitesses discrete, par exemple 25 - 45 - (61) - 90 km / h

  1. 'Proche de l’emplacement' est synonyme de faibles coûts d’extension du réseau, 'efficace’ ici c'est 96% d’efficacité contre 64% (ou pour le réseau réseau <85% η x <80% η centrales à accumulation par pompage, cela semble encore pire avec le stockage dans l'hydrogène).  ↩︎

  2. L'auteur lui–même avait le premier vélo électrique rapide homologué à 45 km/h avant le tournant du millénaire – à l’époque encore avec la technologie NiCd ! – co–développé et testé. L'auteur de ces lignes a aussi sa (petite) part dans le e–rockit sur l'autoroute.
    Cyclomoteur1
    Mopedi2  ↩︎

  3. Malheureusement, l’auteur n’a pu trouver aucun numéro de moto pour la France.  ↩︎


  1. Énergie renouvelable variable:

    Cette discrimination est nécessaire car la proportion sera importante à moyen terme mais insignifiante à long terme et il devient de plus en plus important de stocker les énergies fluctuantes dans des tampons ou de façon saisonnière. Le glacier en tant qu'installation de stockage de l’hydroélectricité devient particulièrement discutable à long terme, la concentration et la sévérité des pluies modifient le cours des rivières et leur organisation ne détermine peut–être plus la production d'électricité, mais les mesures prises pour protéger la résidents.aussi en allemand Variable Regenerative Energy, dans ce contexte principalement éolienne et solaire. Dans certains cas, la petite hydroélectricité saisonnière peut également être incluse. Les grandes centrales hydroélectriques sont pour la plupart en fonctionnement continu en raison de la fonte, bien que la situation des glaciers puisse changer considérablement en 100 ans.  ↩︎

  2. Variable Regenerative Energy:

    auch zu deutsch Variable regenerative Energien, hier in diesem Zusammenhang maßgeblich Wind und Solar. In Teilen kann auch die saisonale Kleinwasserkraft dazu gerechnet werden. Großwasserkraftwerke haben meist durch Schmelze einen Dauerbetrieb, wobei in 100 Jahren die Situation mit den Gletschern sich auch massiv ändern kann. Diese Diskriminierung ist geboten, da der Anteil mittelfristig groß aber langfristig unbedeutend wird und es zunehmend wichtiger wird, die fluktuierenden Energien zu Puffern bzw. saisonal zu speichern. Der Gletscher als Speicher für die Wasserkraft wird langfristig besonders fragwürdig, die Konzentration und Heftigkeit der Regenfälle verändert die Flußläufe und wie diese organisiert werden, bestimmt eventuell nicht mehr der Gestehung der Elektrizität, sondern die Maßnahmen zur Sicherung der Anwohner.  ↩︎

Comments

Leave a comment